Contemporain·Non classé

Et tu entendras le bruit de l’eau – Sophie Jomain

a-1-7

Titre : Et tu entendras le bruit de l’eau

Auteur : Sophie Jomain

Edition : Harlequin

Genre : Contemporain

Pages : 378

Parution : 6 Mars 2019 

Sans titre 1

résumé

Marion Verrier est Fendie Miller. Ou plutôt Fendie Miller est Marion Verrier. Elle ne sait plus trop… Est-elle vraiment devenue cette journaliste assoiffée de scoops que plus rien n’émerveille  ? Poussée à bout, Marion craque et décide de s’échapper en baie de Somme. Un bungalow cosy perdu dans la nature pour se retrouver et réfléchir à ce qu’elle va faire de sa vie, voilà tout ce à quoi elle aspire. Mais, au «  Bruit de l’eau  », Marion découvre qu’elle n’est pas aussi seule qu’elle le pensait  ; quelqu’un d’autre a choisi l’écolodge pour s’isoler du monde. Un homme, mystérieux et solitaire, que le destin n’aura de cesse de remettre sur sa route.

monavis

J’avais vraiment envie de lire un livre comme celui-là. Des remises en question, une grande aventure, de l’air et un changement de vie…

Marion Vernier est journaliste people connu sous le nom de Fendie Miller. Après qu’elle ai perdu un énorme scoop, elle se rend compte qu’elle n’a plus vraiment envie d’écrire sur les People. Elle va profiter d’être convoquée par son patron pour lui rappeler qu’ils lui doivent des jours de congé, plus de trois mois… Elle va prendre ses trois mois pour changer d’air, elle décide de partir dans un ecolodge en baie de Somme. Elle à clairement besoin de se retrouver et de se ressourcer dans la nature, loin sa vie parisienne.

Si je suis célibataire, c’est parce que j’ai décidé de faire de ma carrière le fondement de mon épanouissement. Se lancer dans une histoire d’amour, c’est vivre  dans l’incertitude totale, c’est dépendre du bon vouloir d’aimer de l’autre. L’ascension et la chute ne découlent pas de nous, et moi, j’aime tenir ma vie entre mes mains.

Marion va découvrir un magnifique endroit, ces plages, ces phoques qui viennent sur la plage, qu’elle peux approcher de très près. 

Elle va aussi croiser un spécimen à part, son voisin, Benjamin. La première fois qu’elle le croise, il lui fait bien comprendre que sa présence le dérange. Benjamin n’est pas très avenant, c’est un zoologiste qui est là pour étudier les phoques. Il va quand même montrer à Marion qu’elle ne le laisse pas indifférent, mais il a été clair du début, il ne veut rien de sérieux, son cœur n’est pas à prendre. 

Durant son séjour Marion va se retrouver, se rappeler qui elle est, ce qu’elle aime, et ce qu’elle veux vraiment.

Dans ces endroits, la richesse ne se trouve pas dans les rues ou dans les regards de milliers d’inconnus croisés, mais à l’intérieur des maisons où se cachent les âmes les plus authentiques. 

Ce livre est un énorme coup de cœur, il m’a énormément touché. Je me suis beaucoup retrouvé dans le personnage de Marion, déjà elle est passionnée de photographie, comme moi, elle aime la nature… 

J’ai trouvé Marion touchante, elle est vraiment dans un tournant de sa vie, et elle fait tout pour se recentrer, se comprendre, pour au final réussir à se retrouver. Et quoi de mieux pour ça que s’isoler en pleine nature. Je ne connaissais pas du tout cette région, avant de lire ce livre, mais j’ai vraiment adoré, je m’y suis cru et j’ai qu’une envie maintenant, c’est d’aller y faire un tour. 

J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Benjamin, passionné par son métier, brut et sauvage. Il a un lourd passé amoureux dont il n’arrive pas à se défaire, ce qui l’empêche de baisser la garde avec d’autres femmes. Il est investi dans la cause animal, sous la carapace il a un cœur énorme, et n’hésite pas à embarqué Marion avec lui pour la faire découvrir des choses sur les blanchons (bébés phoques). 

Grâce aux explications de Benjamin, Marion va égayer un peu plus son carnet de voyage, et j’ai adoré ce principe. Imprimer ses photos tout au long de son séjour en y accolant des explications ou des émotions, c’est tout à fait le genre de choses que je pourrais faire. 

On les sent tous les deux passionnés dans tout ce qu’ils font, et je crois que c’est aussi ça qui m’a beaucoup plu dans ce livre.

La nature peut être cruelle, mais l’homme l’est bien davantage.

Je n’ai vraiment aucun point négatif à aborder sur ce livre, si ce n’est la fin un peu trop courte (mais ça je pense que c’est simplement parce que je n’avais vraiment pas envie de quitter Benjamin et Marion…).

Pour conclure, je ne peux vous dire qu’une seule chose, lisez ce livre. C’est une ode au lâcher prise, au bonheur, à la vraie vie et à la nature. J’y ai tout aimé, l’écriture, les émotions transmises, les questionnements les remises en question, les passions… Sophie Jomain arrive même à nous sensibiliser à de réels sujets très importants comme la sauvegarde des phoques gris où encore l’immigration…

Ce livre, je vais le retenir, c’est sure, je l’ai dévoré et aujourd’hui, j’ai encore des étoiles dans les yeux et une furieuse envie de partir en baie de Somme…

Une réflexion au sujet de « Et tu entendras le bruit de l’eau – Sophie Jomain »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s