Non classé·Romance

Les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige – Juliette Bonte

81wUVv+Ck0L (1).jpg

 

Titre : les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige

Auteur : Juliette Bonte

Edition : Harlequin

Genre : Romance

Pages : 368

Parution : Octobre 2018

 

 

 

 

Sans titre 1

résumé

Ils n’étaient pas censés s’aimer…
Dès leur première rencontre, une complicité naturelle les relie.
Dès leur premier fou rire, leur amitié devient une évidence.
Mais, lorsque le désir s’immisce entre eux, tout se complique…
Depuis qu’elle a menacé Luke avec une fourchette lors de leur première rencontre – épique –, Allison le considère très naturellement comme son meilleur ami. Il aime se moquer de son obsession pour les cookies maison et de sa façon de manger les hot-dogs ; elle adore l’écouter parler d’architecture et le remettre à sa place. Mais plus ils passent du temps ensemble, et plus Allison prend conscience que Luke est bien plus qu’un ami… À ses côtés, elle découvre de nouveaux sentiments, plus intenses, plus troublants. Des sentiments qu’elle ne devrait pas éprouver. Car Luke est le seul homme qu’elle n’a pas le droit d’aimer.

monavis

J’ai vu ce roman partout sur Booksta, je l’ai cherché partout, j’ai eu mille misères à le trouver. Sa couverture est juste vraiment canon (avec toutes ses paillettes wahou, je la regarde régulièrement tellement je l’adore).

C’est fou, même après une séance de sport, il sent bon. Personnellement, j’oscille entre le fennec et la morue perdue dans une bouche d’égout.

Bref côté histoire, on suit Allison, un petit bout de femme au caractère bien trempé. Elle incarne la simplicité, travail dans un café avec ses deux meilleurs amis Sidney et Trevor. Elle est en couple avec Carl, depuis plus d’un an, c’est un peu le seul point noir de sa vie. Son petit ami Carl est architecte dans un cabinet qu’il a créé avec son ami d’enfance Luke, Peterson & Barnes est très connu dans la ville, et Carl passe sa vie au bureau. Un courant d’air, Allison le vois à peine et se pose des questions sur l’avenir de son couple, quand Carl lui fait une proposition qu’elle n’attendais pas le moins du monde, il lui propose d’emménager avec elle. Sans vraiment savoir pourquoi, elle accepte… La situation ne s’améliore pas vraiment et à peine à t-elle emménagé chez Carl qu’elle trouve un inconnu dans le penthouse, elle prend alors comme moyen de défense une fourchette, qu’elle brandit face à cet inconnu. Il s’agit en réalité de Luke, qu’elle n’a jamais vu auparavant, ce dernier trouve la situation très drôle, c’est le début d’une amitié et plus si affinité…

Je crois sincèrement avoir tout aimé dans ce livre. J’ai tout de suite accroché au personnage d’Allison, elle est comme nous, simple et naturel, elle à son caractère, ne se laisse pas marché sur les pieds. Elle sait ce qu’elle veut, mais comme tout le monde, elle a parfois des gros doutes. Je l’ai trouvé pétillante, tout le monde l’apprécie, elle est souriante, elle aime la vie tout simplement. Un peu gaffeuse sur les bords, c’est ce qui fait son charme, et sa répartie rend son personnage encore plus attachant.

Darrell nous dépose devant l’immeuble, et j’ai à peine le temps d’ouvrir la portière que mon cerveau se met à faire du twerk contre les parois de mon crâne ; avec la grâce d’un hippopotame, je me casse la figure sur le trottoir.

Et parlons de Luke… Luke est à mes yeux, l’homme parfait. C’est un passionné, il fonctionne à l’instinct, c’est comme ça qu’il a réussi à faire connaître Peterson & Barnes. Il aime l’adrénaline, ne circule qu’à moto, la voiture ça l’ennui. Malgré son physique de dieu vivant, et son statut professionnel, il reste très simple. Il est très attentionné et à l’écoute avec un énorme côté taquin (qui aime bien châtie bien ^^).

Les personnages secondaires, ont également leur place dans ce livre, que ce soit Sidney, Trevor ou Darell, ils comptent beaucoup pour Allison et Luke, et on aimerait bien faire partit de ce petit cercle d’ami fort sympathique.

Par contre, Carl, je les hais de toutes mes forces, il est imbu de sa personne et pourri jusqu’à la moelle… 

Entre Allison et Luke, ce n’est pas tout de suite le grand amour, je crois que c’est ce qu’il m’a plus dans ce livre. Ils apprennent à se connaître, ils deviennent amis, se rapprochent encore plus, pour finir par comprendre que ce n’est pas de l’amitié, mais bien de l’amour qui les unis. Ils construisent leur relation, c’est ce qui fait qu’ils s’aiment autant, qu’ils se connaissent par cœur, j’ai trouvé ça vraiment beau. Leurs dialogues sont souvent vraiment très drôles. Ils se chamaillent comme des enfants. 

Ça ne te traverse pas l’esprit de me présenter tes excuses pour m’avoir transformée en foutu bonhomme de neige ? 


Mais dans cette romance tout n’est pas tous rose, je ne m’attendais pas à une certaine scène à la fin du livre, je pense ne pas avoir été la seule à être surprise. Par contre, je ne sais pas vraiment pourquoi ce livre est considéré comme livre de Noël. 

En résumé, si vous voulez une belle romance, de celles qui se construisent petit à petit. Des personnages attachants et charismatiques, et si vous aimez les cookies, ce livre est fait pour vous. De l’amour et de l’humour, j’en redemande.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige – Juliette Bonte »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s