Non classé·Romance

Avec toi, m’envoler – Fleur Hana

v-1

Titre : Avec toi, m’envoler

Auteur : Fleur Hana

Edition : Harlequin

Genre : Romance

Pages : 360 pages

Parution :  Février 2019 

note3

résumé

 

Elle est son ancre, il est son ciel

Elle s’appelle Adeline. La première fois que Matt la voit, il perd toutes ses certitudes. Car Adeline a quelque chose de moins que les autres. Et quelque chose de plus. Un plus qui la rend unique, captivante, et fait douter Matt : doit-il aller au bout de la mission de séduction que son boss lui a confiée ?

Il s’appelle Matt. La première fois qu’Adeline le voit, elle sent monter en elle l’amertume. L’amertume à l’idée qu’il n’éprouve à son égard que compassion et pitié, qu’il ne voie que le corps malade et oublie la femme qui l’habite. Mais Matt persévère, comme s’il voulait vraiment la connaître. Alors, Adeline le laisse petit à petit entrer dans son quotidien régi par les contraintes médicales. Et elle en vient à se demander si elle ne pourrait pas, elle aussi, se laisser emporter par la douce légèreté qui guide la vie de Matt…

monavis

Dans ce livre nous retrouvons les Goldens Boys que l’on à déjà aperçu dans « Nous deux à l’infini « . Mais cette fois, c’est Matt qu’on suit, le petit jeune du groupe. Quand Yo, son boss, va lui proposer un contrat un peu particulier, il va d’abord vouloir refuser, mais va quand même tenter. Ce contrat ? Séduire une jeune femme, pour qu’elle reprenne confiance en elle.

Mais il va littéralement tomber sur Adeline, cette fameuse fille à séduire. En fait en faisant demi-tour il percute de plein fouet le fauteuil roulant d’Adeline et se retrouve les fesses par terre devant cette magnifique jeune fille. À partir de ce moment-là, il ne va pas cesser de penser à elle. Alors qu’il refuse le contrat il va quand même tenter de s’approcher d’elle, il veut en découvrir plus. Mais il était loin de s’imaginer qu’il se heurterait à un mur, Adeline l’envoie bouler sans ménagement. 

Pour être tout à fait honnête, le jour où j’ai perdu l’usage de mes jambes, j’ai perdu l’usage de l’amabilité. 

J’avais hâte de découvrir ce dernier roman de Fleur Hana que j’aime beaucoup. Mais je l’ai malheureusement un peu moins aimé que les autres. Sa plume est bien entendu toujours aussi belle, mais je pense que c’est mon attachement aux personnages qui a pêché. Enfin surtout Adeline, elle m’a réellement agacé. Je sais (enfin, non, je ne sais pas justement, mais bon) que même si sa situation est extrêmement délicate et dure à vivre, elle n’est pas obligée d’être exécrable. J’ai côtoyé des personnes malade qui m’ont touchée parce qu’il voit toujours la vie avec le verre à moitié plein, ils ont un optimisme sans faille. Je pense que c’est ça qui m’a dérangé, l’histoire est génial, mais je l’aurais peut-être préféré avec une héroïne que la vie à brisée, mais qui reste heureuse d’être en vie, et qui du coup donne une vraie leçon de vivre à ses proches. Là, Adeline est franchement une petite fille pourrie gâtée qui fait vraiment n’importe quoi, et qui repousse les gens qu’elles aiment. 

Je suis peut-être brisée, mais il ramasse un par un les morceaux de mon être et les maintient ensemble.

Matt rattrape un peu niveau personnage, je l’ai trouvé très simple et ça fait du bien. Il se pose des questions sur sa vie, trente ans, toujours chez papa maman et gogo-danseur. Mais il prend malgré la vie comme elle vient, c’est une personne d’une nature très positive, il ne fait pas de différence. Quand il rencontre Adeline, il voit bien son handicap, mais pour lui ça n’a pas d’importance. Il voit la beauté derrière le fauteuil, il s’occupe d’elle comme s’il avait fait ça toute sa vie, ça ne le dérange absolument pas. Et ça, c’est vraiment bien, ça montre que les gens peuvent faire abstraction du handicap quand ils le veulent.

On ne sent jamais aussi vivant que lorsqu’on a conscience de pouvoir mourir à chaque seconde.

Je reste quand même sur du positif pour ce roman, j’ai aussi adoré revoir Dante et Lola, fidèle à eux-mêmes. Une plume toujours aussi jolie, avec de la délicatesse et de l’humour pour faire passer des messages importants comme le handicap ou les addictions. Mais surtout dans ce livre, il y a encore beaucoup d’amour, énormément d’amour…. 

Mais si l’on avait quelques bon sens, on se rappellerait que la vue peut être troublée de deux manières et pour deux causes : quand on passe de la lumière à l’obscurité, ou bien le contraire, de l’obscurité à la lumière.

3 réflexions au sujet de « Avec toi, m’envoler – Fleur Hana »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s